logo Elanne

Conseils pour vos révisions et planification

planning post-it

A partir du cycle Terminale, les jeunes connaissent une pression grandissante à l’approche des examens et la phase de révision qui précède doit s’organiser le plus souvent en autonomie.

 

La tendance générale est…la panique et engendre souvent de travailler au jour le jour en faisant pour les uns « comme on le sent » en laissant place à la procrastination ou en se fiant à sa « to do list » quotidienne dont la liste des activités rentre difficilement sur une journée. Les deux approches entraînent une sensation de retard cumulé, génèrent du stress, consommateur d’énergie et ne sont pas toujours très performantes.

 

Alors comment se préparer de manière la plus efficace et la plus sereine ?

La méthode planning Post It

Dans un premier temps, la phase préparatoire est primordiale. Il est à la portée de tous de planifier ses révisions sur 2 à 5 semaines. Cela permet au cerveau de se mettre en condition de travail.

 

Plusieurs méthodes peuvent être mises en œuvre selon son fonctionnement. Parmi elles, le « planning post-it » a fait ses preuves : il s’agit de planifier chaque activité par bloc de 1 ou 2h sans oublier les activités plaisir (pauses, détente, sport, moments entre amis ou familiaux, …) et celles « obligatoires » (transport, repas, hygiène).  Le code couleur des post-it peut se faire par thématique ou de manière stratégique (ex : matières stratégiques ou celles nécessitant un investissement de travail important).

 

Une fois le planning de la semaine à venir bouclé, il n’est pas rare de ne pas le respecter pour différentes raisons et notamment aux imprévus. Dans ce cas, pas de panique, on fait le bilan à la fin de la journée, et on replanifie les activités non réalisées en fonction de leur priorité en bougeant, échangeant les post-it sur les jours à venir…le tout est que l’ensemble des activités initialement planifiées restent dans le planning. On peut alors adapter les durées de manière à ce que cela reste réalisable jusqu’aux examens.

 

Cette méthode nécessite :

  • Un minimum d’organisation à la portée de tous,
  • D’être suffisamment au clair sur l’ensemble du travail à faire en regard de chaque discipline,
  • D’estimer la quantité de travail à fournir pour chacune d’elle en fonction des objectifs à atteindre (par exemple, il est inutile de dépenser une quantité de travail précieuse pour une matière dans laquelle on a des facilités et qui ne rapportent pas trop de points !).

 

Pour tout cela, il est plus facile de bien se connaître et de demander de l’aide et des conseils pour ses révisions si besoin dans cette étape primordiale.

En découvrir plus